AVEC LE SENTIER DES ARBRES, VOICI UNE RANDONNÉE FORESTIÈRE ET BUCOLIQUE. SUR UNE QUINZAINE DE KILOMÈTRES, ON RENCONTRE DES SPÉCIMENS REMARQUABLES. UNE RANDONNÉE POUR COMMUNIER AVEC LA NATURE.

Principalement forestier, le chemin propose des paysages variés ; il traverse des villages, longe la paisible Mionna qui coule dans son vallon, flâne près de champs soignés. Du côté du Parcours Vita de Fiaugères, on bénéficie aussi d’un abri pour une pause pique-nique. Spectaculaires, impressionnants, remarquables, les trois arbres-vedettes de cette balade sont les seigneurs des forêts traversées. 

Dans la mythologie grecque, l’hydre possède plusieurs têtes, qui se régénèrent lorsqu’elles sont tranchées. « L’Hydre » possède un tronc énorme qui se sépare aussi en plusieurs embranchements ; ces tiges se mêlent en croissant, et se divisent à leur tour pour former un réseau dense de branches qui s’étreignent. Le faîte de ce foyard culmine à trente mètres. 

« Le Rescapé » ou « Le Vainqueur » de La Verrerie est un chêne d’un bel âge. Son jumeau n’a pas résisté à la foudre, et sa souche gît à terre, lissée par les intempéries. Le chêne rescapé a des racines spectaculaires, qui enserrent le rocher voisin avant de trouver leur chemin vers la terre nourricière.

Trois hêtres ont grandi ensemble, si proches et si harmonieux que leurs troncs se sont rejoints et ne font plus qu’un, « Le Triplé ». Comme décoiffé par le vent, ce végétal se tend vers l’orée du bois, vers la lumière.